Partagez cet article

[Avis d’experts] La santé des dirigeants est un enjeu central pour la performance et la pérennité des entreprises

Par Ubiconseil
Date de publication : 31 janvier 2018

Dans les TPE et PME la santé du dirigeant est le premier capital de l’entreprise. Pourtant, c’est un sujet souvent délaissé et la souffrance des chefs d’entreprise demeure un mal tabou.

Il est donc essentiel de lancer une véritable réflexion de fond sur la santé des dirigeants d’entreprise et d’identifier des actions opérationnelles pour la préserver. C’est pourquoi UBICONSEIL vous propose 3 témoignages d’experts et de conseils spécialisés auprès des entrepreneurs.

N’hésitez pas à partager votre avis et vos expériences en commentaire.

Je suis enseignant chercheur, impliqué dans des projets de recherche et développement qui articulent des objectifs de performance et de santé. Je suis passionné par le développement du potentiel des athlètes de haut niveau, des étudiants, des entreprises et dirigeants que j’ai la chance d’accompagner.

« La question de la santé du dirigeant est complexe et liée aux caractéristiques de sa fonction »

Les dirigeants d’entreprise que je rencontre sur le terrain ou dans le cadre de coaching individuel cumulent les responsabilités, une charge de travail importante, et des temps professionnels et personnels qui ne sont pas clairement délimités… Ces caractéristiques liées à leur fonction font que les questions de santé se posent d’une façon particulière.

« Les chefs d’entreprise manquent de solution et de temps pour s’occuper de leur santé »

Je pense que les dirigeants ont conscience de l’importance de leur santé, particulièrement pour leur activité professionnelle, mais ils se sentent en manque de temps pour s’en occuper et un peu démunis pour traiter cette question. 

Eux qui se montrent souvent proactifs dans la gestion de leur entreprise, ont tendance à être plutôt réactifs quand il s’agit de leur santé.

De plus, si les dirigeant doivent s’occuper de la santé des salariés de l’entreprise, personne ne s’occupe de la leur. Leur propre santé devient donc une responsabilité et une charge supplémentaire.

Comme le chef d’entreprise est un leader, qu’il montre l’exemple, il a tendance à cacher et à ne pas écouter les « signaux faibles » qui pourraient l’alerter. Il ne peut pas s’autoriser à craquer, et c’est une réelle vulnérabilité.

Dans ce contexte, c’est bien souvent l’entourage proche du chef d’entreprise qui est le plus à même d’évaluer l’évolution de son état de santé.

Les conseils – même pertinents ! – donnés aux chefs d’entreprise ont une efficacité dérisoire : mangez mieux, dormez plus, prenez du temps pour vous, prévoyez des moments de récupération, faites de l’activité physique…

La voie à travailler est d’implanter une réflexion et des pratiques efficaces de santé pour les chefs d’entreprise qui intègrent leur psychologie, leurs conditions spécifiques de travail et une visée qui articule le court terme et des horizons plus lointains. Et c’est possible !

Je suis ostéopathe diplômé, enseignant de yoga et je m’intéresse à l’enseignement du bien-être de manière préventive avec une approche globale de la santé.

J’ai rejoint Id’Quation il y a environ 10 ans et j’interviens dans le monde de l’entreprise en mobilisant des techniques de gestion du stress, de méditation en pleine conscience…

« La question de la santé des dirigeants semble délaissée »

Dans mon activité professionnelle, j’ai animé des formations sur la santé auprès de milliers de personnes et mon constat, c’est que j’y ai rencontré moins d’une dizaine de chefs d’entreprise.

C’est dans mon activité d’ostéopathe que j’ai rencontré le plus de dirigeants, et plutôt « en bout de course », dans une démarche plus curative que préventive.

Ça m’a donné envie de m’intéresser à ce public car autant la santé est entrée dans l’entreprise – le chef d’entreprise est notamment tenu à des obligations de santé et de sécurité vis-à-vis des salariés – autant la question de la santé du dirigeant est éludée.

Elle semble délaissée par les mutuelles, par la législation… La santé des dirigeants, il n’y a finalement qu’eux-mêmes qui s’en chargent.

« L’entreprise et sa pérennité dépendent du dirigeant »

On constate que, bien souvent, les chefs d’entreprise font face aux pathologies « légères » en prenant sur eux, en tenant le coup jusqu’au bout. Mais, à côté de ça, le corps accumule des « fissures ». D’ailleurs, s’ils sont malades, c’est plutôt durant leurs périodes de vacances.

Pourtant, ils ont pleinement conscience que l’entreprise et sa pérennité dépendent du dirigeant.

Le dirigeant ne peut pas montrer sa souffrance, notamment vis-à-vis des salariés de l’entreprise, de ses fournisseurs, mais aussi de ses clients… Quand vous demandez à un chef d’entreprise comment ça va, il répond souvent « ça va, j’ai fait un bon chiffre d’affaires ce mois-ci… »

En tant qu’expert-comptable, j’accompagne et conseille quotidiennement les chefs d’entreprise depuis 1995.

« Dans son activité quotidienne, le chef d’entreprise doit apprendre à se préserver »

Dans les TPE et PME, l’entreprise est souvent basée sur le dirigeant. S’il tombe malade, l’entreprise peut s’écrouler.

C’est pourquoi, dans la gestion quotidienne, le dirigeant doit apprendre à se préserver et garder des espaces de réflexion, des temps pour prendre soin de lui. Je dis souvent aux entrepreneurs que j’accompagne que ça doit faire partie de leur planning quotidien, au même titre que la gestion ou le développement commercial…

Cette approche participe à la pérennité de l’entreprise.

Être entrepreneur, c’est prévoir. D’une part, il faut prévoir l’impact sur l’entreprise en cas de maladie ou de décès du dirigeant. Mais je pense qu’il faut aussi prévoir d’avoir une bonne santé sur le long terme. C’est une forme d’investissement.

« S’occuper de sa santé, c’est aussi assurer le développement de l’entreprise »

Souvent, les conseils des chefs d’entreprise abordent la question de la santé à travers la couverture santé et retraite, mais ça s’arrête là. Dans l’entreprise, des visites médicales régulières sont prévues pour les salariés… Mais pour les entrepreneurs, il n’y a pas ce type de choses.

Je pense donc qu’il faut qu’il y ait une véritable prise de conscience de la valeur de la santé dans le système entrepreneurial et des risques encourus pour l’entreprise.

S’occuper de sa santé c’est aussi assurer le développement de l’entreprise.


UBICONSEIL vous propose d’échanger sur ce thème et de vous proposer des axes de réflexion lors d’une conférence gratuite animée par ID’QUATION et Jacques RIFF, partenaires spécialisés d’UBICONSEIL :

Jeudi 22 février 2018 de 08 h 30 à 10 h 00

9, rue de l’Intendant Le Nain 86 000 POITIERS (Porte de Paris)

 

 

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Ubiconseil
Auteur Ubiconseil
Pour voir tous les posts de Ubiconseil : cliquez ici

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *