Partagez cet article

  • Partager par mail

Les reprises d’entreprises diminuent fortement

Par Jean-Louis MEHOUAS
Date de publication : 4 juin 2019

Le nombre de reprises d’entreprises a fortement baissé depuis 2013. On comptait plus de 76 000 cessions-transmissions en 2013, contre seulement 50 877 en 2016, soit un recul de près d’un tiers en 3 ans.

Les entreprises de toutes tailles sont concernées. Le repli est particulièrement fort pour les TPE artisanales pour lesquelles le nombre de reprises a diminué de 66 % en 3 ans. La baisse des reprises atteint près de 30 % pour les PME sur la même période.

Facteurs de cession d’entreprise

La probabilité qu’une entreprise soit cédée dans l’année – aussi appelée « taux de cession » –augmente avec la taille de l’entreprise : plus le nombre de salariés est important, plus la fréquence des opérations augmente.

Le rôle joué par l’âge du dirigeant dans le taux de cession est moins déterminant. Pour autant, trois quarts des cessions d’entreprise ont lieu avant les soixante ans du dirigeant.

Reprises d’entreprises et secteurs d’activité

Le nombre de reprises d’entreprise diffère fortement entre les secteurs d’activité.

Par exemple, le taux de cession demeure élevé dans l’industrie. Dans le secteur de la construction, il s’établit à 3.8 %, un des niveaux les plus faibles. Avec l’industrie de l’habillement, la construction est l’un des secteurs d’activité où les PME disparaissent davantage qu’elles ne sont reprises.

Les services aux entreprises, les transports et la logistique présentent des taux de cession plus élevés que la moyenne. Dans l’hôtellerie et la restauration, le nombre de reprises reste stable et le taux de disparition est faible.

Progression des transmissions familiales

Dans un contexte global de repli des reprises, la transmission familiale est la seule modalité de transfert d’activité en progression. Elle représente 22 % de l’ensemble des cessions.

La transmission familiale présente de nombreux avantages. En particulier, le taux de survie à 3 ans des entreprises transmises à l’intérieur d’une même famille est supérieur à la moyenne des cessions.

Vieillissement des dirigeants et fragilité du tissu économique de PME

Le vieillissement des dirigeants de PME s’est accentué au cours des dernières années. Aujourd’hui, plus d’un dirigeant de PME sur cinq est âgé de plus de 65 ans.

60 % des dirigeants de 60 ans et plus considèrent que la cession ou la transmission de leur entreprise est leur principal objectif personnel.

Cette ambition se heurte à la réalité du marché : les cessions d’entreprise après 60 ans se sont fortement dégradées. Le taux de cession des dirigeants sexagénaires a reculé de plus de 3 points.

UBICONSEIL :

La forte baisse des reprises d’entreprise est un indicateur à prendre en compte dans vos stratégies de gestion à moyen et long terme.

Dans ce contexte tendu, où le nombre d’entreprises à reprendre excède fortement la demande, le risque de disparition faute de repreneur est bien réel pour de nombreuses structures.

Alors que les politiques publiques incitent fortement à la création, la reprise d’entreprise souffre d’un déficit d’attractivité qui, in fine, constitue un risque à maîtriser pour les dirigeants qui cherchent à transmettre.

Les témoignages saisissants de ces difficultés à trouver un repreneur se multiplient, comme celui de ce garagiste breton qui a cédé son entreprise pour un euro symbolique. Au-delà du caractère « insolite » de la démarche, cette histoire se fait le reflet de la situation alarmante à laquelle font face de nombreux chefs d’entreprise. Peut-on imaginer qu’une entreprise, le projet de toute une vie, à laquelle on a dédié tant de temps et d’efforts, puisse ne valoir qu’un euro ?

Pour éviter ce type de scénarios, nous vous conseillons d’anticiper dès aujourd’hui la cession de votre affaire. Votre expert-comptable UBICONSEIL vous accompagne dans cette démarche.

La première étape consiste à évaluer votre entreprise. La connaissance de sa valeur est essentielle pour vous situer sur le marché. L’évaluation vous permet également d’identifier les forces de votre activité, que vous pourrez valoriser auprès de repreneurs potentiels. Vous pouvez également définir les faiblesses de votre entreprise que vous gagneriez à corriger avant de vendre.

Afin de préserver, voire augmenter cette valeur, votre expert-comptable UBICONSEIL construit avec vous une stratégie de transmission à moyen ou long terme.

Il vous conseille pour que vous soyez assuré que vos décisions de gestion servent votre projet de cession.

En effet, certains dirigeants qui envisagent de céder leur affaire s’engagent dans une stratégie financière de consolidation des fonds propres, de désendettement ou de sous-investissement. Ce type de stratégies peut diminuer la compétitivité de l’entreprise, donc son attractivité pour un reprenant potentiel et, finalement, en faire baisser la valeur.

Naturellement, l’accompagnement et le conseil de votre expert UBICONSEIL incluent l’optimisation de votre gestion patrimoniale privée.

Vous souhaitez être accompagné pour préparer dès aujourd’hui la transmission de votre entreprise ? N’hésitez pas à nous interroger.

CONTACTEZ-NOUS


Pour en savoir plus :

L’Observatoire BPCE. La cession-transmission des entreprises en France. Bilan 2016.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Auteur Jean-Louis MEHOUAS
Expert-comptable – Associé fondateur du cabinet Ubiconseil
Pour voir tous les posts de Jean-Louis MEHOUAS : cliquez ici

Partagez cet article

  • Partager par mail