Partagez cet article

  • Partager sur facebook l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager sur Twitter l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager sur LinkedIn l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager par mail l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue

L’inquiétude des dirigeants de PME diminue

Date de publication : 14 avril 2017 à 10:20

Malgré le climat d’incertitude lié à l’approche de l’élection présidentielle et au contexte économique international, l’inquiétude des dirigeants d’entreprise à l’égard de la situation économique française atteint son niveau le plus bas depuis 2012.

De même, les chefs d’entreprise sont moins préoccupés par l’avenir de leur activité : 41% d’entre eux se disent inquiets, soit une baisse de 3 points.

Pour autant, de nombreuses difficultés subsistent pour les dirigeants de PME françaises.

Le coût du travail et la complexité du droit du travail sont identifiés comme la première source de difficulté par 78% des chefs d’entreprise, particulièrement dans les entreprises de moins de 20 salariés (82%). La baisse de rentabilité (57%) et les difficultés de recrutement (57%) inquiètent également les dirigeants.

Les besoins des entrepreneurs en matière de financement augmentent légèrement, particulièrement en vue d’investissements (37%, +5 points).

Pourtant, un chef d’entreprise sur quatre restreint ses projets d’investissement en raison des difficultés d’accès au crédit. 70% des dirigeants d’entreprise ont constaté au moins une mesure de durcissement des conditions de financement dans leur banque. En particulier, ils sont 39% à constater une augmentation des garanties demandées par leur établissement de crédit.

À l’aube des élections présidentielles, les dirigeants de PME identifient trois enjeux majeurs qui influeront sur leur vote :

– la simplification réglementaire pour les PME,

– la baisse des cotisations sociales,

– et la garantie d’une stabilité fiscale.

Enfin, le relèvement des seuils sociaux aurait un impact favorable sur la création d’emplois pour 75% des chefs d’entreprise. Une baisse du taux de l’impôt sur les sociétés à 25% aurait un impact positif sur la trésorerie des entreprises pour 91% des dirigeants, mais aussi sur la confiance des entrepreneurs (91%) et, d’une manière générale, sur l’attractivité de la France (88%).

Ubiconseil :

Si le niveau d’inquiétude des entrepreneurs semble progressivement diminuer en 2017, il demeure toutefois élevé.

La complexité réglementaire – particulièrement en matière de droit du travail –, la fiscalité lourde et changeante, les difficultés d’accès au crédit et le climat économique qui demeure incertain, sont autant de facteurs anxiogènes pour les chefs d’entreprise.

Pour vous, en tant que chef d’entreprise, quels sont les enjeux principaux à l’approche de l’élection présidentielle ? N’hésitez pas à partager votre point de vue en commentaire.


Pour en savoir plus :

31ème édition du baromètre KPMG-CPME sur le financement et l’accès au crédit des PME. 15 mars 2017.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Ubiconseil
Auteur Ubiconseil
Voir tous les posts de Ubiconseil

Partagez cet article

  • Partager sur facebook l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager sur Twitter l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager sur LinkedIn l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue
  • Partager par mail l'article d'Ubiconseil : L’inquiétude des dirigeants de PME diminue

Commentaires sur “L’inquiétude des dirigeants de PME diminue

  1. Bonjour
    les Français tout en gueule écrasé d impôts, de TVA et de taxe ou nous travaillons 18 h par jour pour gagner une misère
    vous ne changerez rien et les gens mettront toujours les mêmes au pouvoir
    je cherche a vendre mon affaire depuis 2 ans pourtant un cadeau a l achat personne
    et après partir de ce pays en faillite totale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *