Partagez cet article

  • Partager sur facebook l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager sur Twitter l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager sur LinkedIn l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager par mail l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?

Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?

Date de publication : 9 juin 2016 à 17:00

Le secteur de la santé est en pleine évolution et n’est pas épargné par le développement de solutions numériques disruptives.

Ces solutions s’implantent à tous les niveaux de la chaîne de valeur : de la simple surveillance des constantes par le biais d’objets connectés, à la prise de rendez-vous médicaux en ligne, en passant par l’analyse de données pour poser un diagnostic, ou encore des services de consultations dématérialisées…

Ces technologies de capture, de traitement, de pré-analyse et de redistribution des données risquent de modifier profondément les modalités d’exercice de la médecine dans les années à venir.

Le quantified self est désormais une réalité : un nombre croissant d’utilisateurs ont recours à des outils qui leur permettent de relever des variables relatives à leur mode de vie : données nutritives, activités physiques, suivi des cycles de sommeil, etc. Les outils utilisés incluent des objets connectés – bracelets podomètres, tensiomètres, etc. – et une foule d’applications mobiles. La frontière entre les notions de santé et de bien-être se fait plus ténue et l’implication des patients dans le suivi de leur santé entraînera inéluctablement une évolution de la relation patient-praticien.

Les enjeux du quantified self et de la e-santé sont colossaux et s’étendent à des marchés connexes faisant peser la menace de nouveaux entrants potentiels sur le marché de la santé. L’entreprise Française Visiomed a, par exemple, révélé son ambition de nouer des partenariats avec des compagnies d’assurances, mais aussi des réseaux de télécoms. Leur solution collecte les données vitales des patients, les analyse grâce à une intelligence artificielle, puis présente un diagnostic relié à une plateforme de téléconseil.

En janvier 2016, c’est la start-up MesDocteurs.com, spécialisée dans le téléconseil médical, qui a levé 1.2 millions d’euros pour son développement. Elle a également entamé les démarches pour pouvoir proposer un service de téléconsultation qui lui permettrait d’émettre des prescriptions médicales.

Le potentiel du marché de l’e-santé en France est estimé à 3 milliards d’euros par an, représentant une réelle opportunité de développement. 59% des français estiment que les objets connectés de santé sont encore trop coûteux. Toutefois, les évolutions technologiques devraient permettre de faire baisser le coût des solutions proposées et de démocratiser l’accès aux objets connectés de santé.

Les défis posés par ces évolutions sont nombreux : sécurité des données collectées, accès des praticiens à ces données, temps de traitement, ingérence du patient dans le diagnostic médical… Néanmoins, la révolution médicale numérique est en marche.

Ubiconseil :

Le développement du marché de l’e-santé et du quantified self est fulgurant. Si le marché est encore jeune, certaines solutions sont plébiscitées par les patients français comme la prise de rendez-vous en ligne, les échanges avec leur médecin en dehors de leurs consultations, ou encore le renouvellement d’ordonnance en ligne.

Si vous êtes un professionnel de la santé, la mise en place d’un simple questionnaire peut vous permettre d’évaluer les attentes de vos patients et leur intérêt pour ces évolutions technologiques en lien avec leur santé. Les données ainsi collectées pourront vous aider à évaluer la pertinence du développement de solutions numériques, telles que la prise de rendez-vous en ligne par exemple.

Par ailleurs, le développement d’une politique de veille sur les évolutions du marché de l’e-santé et les solutions connectées peut être une saine décision de gestion. Au-delà de la connaissance stratégique de votre marché et de votre environnement concurrentiel, cette veille peut être utile à la sélection d’innovations que vous souhaiteriez tester.

Ubiconseil peut vous accompagner dans la mise en place de cette veille par la sélection d’indicateurs et la mobilisation d’outils d’analyse stratégique de marché.

 

En tant que professionnel de la santé, comment percevez-vous cette marche vers l’e-santé ? Avez-vous déjà adopté des solutions numériques au sein de votre cabinet ?

 


Références bibliographiques :

« Le corps, nouvel objet connecté. Du quantified self à la m-santé : les nouveaux territoires de la mise en données du monde ». Cahiers Innovation et Prospective n°2. CNIL.

« Le Français Visiomed lance son application de médecine connectée ». Le 7.03.2016. Frenchweb.fr

Olivier Harmant. « MesDocteurs.com se rêve en WhatsApp entre médecins et patients ». Le 08.03.2016. Frenchweb.fr

Claire Spohr. «10 chiffres sur le déploiement de l’e-santé en France ». Le 17.02.2016. Frenchweb.fr

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Cyrille SIMARD
Expert-comptable et associé fondateur du Groupe UBICONSEIL
Voir tous les posts de Cyrille SIMARD

Partagez cet article

  • Partager sur facebook l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager sur Twitter l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager sur LinkedIn l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?
  • Partager par mail l'article d'Ubiconseil : Numérique & objets connectés : quel avenir pour la santé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *