Partagez cet article

Entreprises familiales et transmission

Par Ubiconseil
Date de publication : 13 février 2017

La majorité des dirigeants d’entreprises familiales souhaite transmettre son entreprise au sein de sa famille. Ils sont plus de 3 sur 4 à considérer que le repreneur idéal pour leur affaire est un membre de leur famille.

Ce choix s’explique notamment par leur volonté de préserver la dimension humaine de l’entreprise et de garantir sa pérennité au sein de la famille. Près de 20% des dirigeants souhaitent également conserver une influence sur la vie de l’entreprise.

Les critères de sélection du repreneur sont principalement son expérience au sein de l’entreprise, son intérêt pour l’affaire familiale et ses capacités de leadership.

Si la transmission est une question essentielle pour de nombreux dirigeants d’entreprises familiales, leurs priorités pour les deux prochaines années sont centrées sur les affaires : augmentation du chiffre d’affaires (50%), développement de nouveaux marchés (47%), ou encore amélioration de la rentabilité (47%).

59% des dirigeants d’entreprises familiales ont déjà identifié un repreneur au sein de leur famille, mais seuls 11% d’entre eux ont un plan de succession formel. Ils sont près de deux tiers à n’avoir aucun plan de succession.

Les principaux freins à la transmission sont le poids de la fiscalité (18%), l’absence d’un successeur motivé ou capable (16%), ou encore des difficultés à gérer les disputes au sein de la famille (11%)…

Finalement, seulement 12% des entreprises familiales sont transmises à un membre de la famille.

Ubiconseil :

La volonté des dirigeants d’entreprises familiales de transmettre leur affaire à un membre de la famille est sans équivoque. Pour autant, le manque de préparation de leur succession peut mettre en péril cette ambition.

La transmission d’une entreprise familiale est souvent un projet de longue haleine. Le transfert de pouvoir et le partage de savoir-faire peut prendre jusqu’entre 5 et 10 ans !

Afin d’assurer la pérennité de votre affaire, il est essentiel de préparer sa transmission en amont. Concrètement, des outils d’échange entre actionnaires peuvent d’ores et déjà être mis en place. Des règles de gouvernance permettant de préparer la transmission peuvent également être adoptées.

Votre plan de transmission doit également prendre en compte le risque d’accidents de la vie. Il est utile d’analyser les différentes solutions qui s’offrent à vous pour y faire face : pacte Dutreil, mandat de protection future…

Enfin, une analyse des incidences patrimoniales de la transmission est essentielle tant pour vous que pour le repreneur de votre affaire.

Votre expert-comptable Ubiconseil peut vous accompagner dans l’élaboration du plan de transmission de votre entreprise familiale. Il est également à vos côtés pour mettre en œuvre de façon opérationnelle les modifications nécessaires à la préparation de la transmission. Enfin, il peut vous conseiller dans l’optimisation de votre stratégie patrimoniale. N’hésitez pas à nous contacter.

 

Et vous, avez-vous commencé à préparer la transmission de votre entreprise ?

 


Sources :

Baromètre les entreprises familiales et la transmission. Janvier 2017. OpinionWay pour Deloitte.

Cécile Desjardins. « Entreprises familiales : des successions encore mal préparées ». Les Echos. Le 17.01.2017.

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Ubiconseil
Auteur Ubiconseil
Pour voir tous les posts de Ubiconseil : cliquez ici

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *